Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais

Le Guide pratique des Rennais

être bénévole au festival des Trans Musicales

Interview #3 – Être bénévole au festival des Trans Musicales

768 1024 Le Flâneur Rennais
Nous avons rencontré Julie, 21 ans, l’une des 250 bénévoles à la 39e édition du festival des Trans Musicales.

 

Pourrais tu expliquer en quelques mots ce que sont les Trans Musicales pour ceux qui ne connaissent pas ?

C’est l’un des plus gros festivals de Rennes, qui prend de plus en plus d’ampleur. Les concerts s’y déroulent aussi bien la journée, dans le centre (Le Liberté, Les Champs Libres), que le soir, au Parc Expo (près de l’aéroport dans de grands hangars).
Si je devais décrire brièvement ce festival, je dirais qu’il fait connaître les talents de demain! Beaucoup d’artistes sont présents, en majorité émergents, mais il y a aussi des artistes internationaux, ou d’autres considérés comme « plus connus » comme Feder cette année. Il n’y a pas de genre prédéfini, les types de musique sont très variés. Je pense qu’il y a plus de 500 artistes au total, ce qui fait beaucoup de monde sur scène.

Qu’est-ce qui t’as donné envie d’être bénévole ?

J’avais déjà participé à de nombreux festivals, et c’est pourquoi j’avais maintenant envie de m’impliquer plus dans la musique, plutôt que de rester spectatrice. C’est alors qu’une amie m’a parlé de la possibilité d’être bénévole, et j’ai voulu tenter ! Cette année, je suis dans la production artistique, c’est-à-dire que je vends les produits dérivés des artistes (CD, Vinyle, T-shirt) dans la boutique des Trans Musicales.

Quelles démarches doivent suivre ceux qui veulent devenir bénévole?

C’est très simple ! Sur le site internet des Trans Musicales, il y a une rubrique « postuler pour être bénévole », où il suffit de décrire en quelques lignes ses expériences, donner ses disponibilités ainsi que trois choix de secteurs (merchandising, restauration, accueil des artistes, loges…).
S’ils sont intéressés par le profil, ils envoient un mail avec des horaires, et c’est à nous de dire si cela nous convient ! En revanche, le secteur est choisi par l’organisation, qui tente quand même de satisfaire le plus de bénévoles possible. Enfin, l’ATM (Association Trans Musicales) organise une réunion  de formation de tous les bénévoles d’un même secteur. Par exemple, concernant l’accueil des artistes, les bénévoles devaient savoir comment rassurer des artistes qui venaient de loin, comme les groupes venant du Japon ou encore de la Corée du Sud, qui pouvaient être dépaysés.

Pas trop dur les horaires ?

Pour ma part, j’ai travaillé jeudi de 21h à 3h, je devais donc y être avant 20h. Mais les horaires peuvent changer, vendredi et samedi j’ai travaillé de 21h30 à 1h30 par exemple ! Nous sommes des équipes de huit qui tournent : l’équipe suivante travaille de 1h30 à 6h30, donc j’ai l’impression d’être assez chanceuse.

Est-ce que tu peux tout de même profiter un peu du festival ?

Alors oui, j’allais y venir ! En dehors de nos heures de travail, nous avons libre accès à tout le festival ! Il n’est pas interdit de faire un petit tour dans les hangars pendant les temps de pause, chaque travail a ses avantages.
J’aime aussi beaucoup l’ambiance qu’il y a, je dirais même que c’est assez familial. Par exemple, les artistes prennent la navette avec nous pour rentrer au centre ville après les concerts.

Que dirais-tu à ceux qui ont hésité à y aller cette année ?

Tout d’abord, que c’est abordable : autour de 30€ pour vendredi ou samedi, et un peu moins la semaine. Chaque ticket donne accès à au moins 10 concerts. Et il n’y a pas que de la musique, le visuel est tout aussi important, le passage des artistes se transforme en véritable spectacle ! J’ai par exemple découvert le groupe « Ghetto Kumbé » : ils étaient trois sur scène, et dansaient avec des masques aux couleurs flashy qui s’illuminaient avec les ultra violets.  L’un d’eux, au tam tam jouait une sorte de rythme africain qui vous donne une énergie extraordinaire ! C’était  un mélange de genres, avec une vidéo qui passait en boucle en fond, ce qui créait  une ambiance incroyable, difficile à décrire.

Trans Musicales - festival

Préparation du festival

Je suis sûre que vous y ferez de belles découvertes, les groupes mettent le feu sur scène, vous ne serez pas au bout de vos surprises. Et puis… l’année prochaine sera la quarantième édition, il ne faudra pas la rater !

Plus d’info sur les Trans Musicales : https://www.lestrans.com/
Plus de festivals en Bretagne :https://leflaneur-rennais.com/2017/04/21/festivals-a-rennes-bretagne/

A.P.