Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais

Le Guide pratique des Rennais

far breton Le Flâneur

Plein far sur la Bretagne – éloge du far breton

820 312 Le Flâneur Rennais
Kouign Amann, quatre-quarts, farz buen, crêpes… Les desserts bretons sont bien connus pour être plutôt chargés en beurre et en sucre – que des bonnes choses, en somme ! Alors que la chaleur et les beaux jours reviennent – si si, même en Bretagne… – on s’attaque aujourd’hui au célèbre far breton, qui ne fait pas exception à la règle des desserts traditionnels, et c’est toujours aussi délicieux.  

 

L’origine du far breton

Mettons les choses au clair et rétablissons tout de suite la vérité : le far breton, le traditionnel, le vrai, est nature. En effet, « Farz Fourn » signifie « far au four » en breton et désigne une pâte à base de céréales, principalement de la farine de blé. Dès le XVIIIème siècle, il s’agit d’un repas de base pour les Bretons, notamment sous sa forme salée, réalisée avec du blé noir ou du sarrasin et servie en accompagnement de viandes, légumes ou sauces traditionnelles. Suite à sa généralisation aux autres régions de France, le far breton doit son énorme succès à sa simplicité de préparation – à la base c’est juste du beurre, du sucre et du lait – et son prix bon marché.

Mais alors pourquoi associe-t-on tant le pruneau au far breton ? Certains disent que, les Bretons étant traditionnellement un peuple de marins, ils utilisaient souvent des pruneaux et autres fruits secs durant leurs voyages car ceux-ci se conservaient facilement et constituaient un aliment nutritionnel idéal. D’autres parlent d’un échange entre les pêcheurs à la morue en Islande et les habitants d’Agen (https://www.youtube.com/watch?v=qnKCLuF3HeE).

far breton Le Flâneur

Ou alors, c’est juste une question de goût…

Le far breton : la recette originale, la vraie

Pas encore beach-body ready ? Tant mieux, le Flâneur non plus. Alors pour continuer sur notre lancée, voici la recette du traditionnel far breton selon grand-mère Soizic :

far breton Le Flâneur

 

 

Pour parfumer votre far breton nature, vous pouvez ajouter des fruits secs (pruneaux, raisins secs…) – qu’on peut faire mariner dans du rhum ou du calvados – des bouts de pomme ou encore des morceaux de chocolat… Laissez votre créativité s’exprimer !

 

far breton Le Flâneur

MJ