Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais

Le Guide pratique des Rennais

Le Flâneur parcours

Parcours n°1 : Les incontournables de Rennes

474 315 Le Flâneur Rennais
Envie de vous balader ? Le Flâneur et Roazhon Records vous ont concocté un petit parcours vous permettant de découvrir ou redécouvrir les incontournables de la ville. Entre musique et histoire, suivez-nous dans une épopée où Rennes vous surprendra par ses petites anecdotes.

Les monuments incontournables au programme :

  • L’Opéra
  • La mairie
  • Le Couvent des Jacobins
  • Les Portes Mordelaises
  • La Cathédrale Saint-Pierre
L’Opéra et l’Hôtel de Ville

·        Opéra

Le Flâneur parcours incontournables

Vous vous trouvez face à un des plus petits opéras de France ! Il a été inauguré en 1836 et dessiné par Charles Millard. Il s’adapte parfaitement à l’architecture voûtée de l’Hôtel de Ville qui se trouve face à lui. Lors de son dévoilement, il y a deux siècles, la surprise fut grande pour les Rennais. En effet, cette architecture toute en rondeur n’était pas courante et elle donna lieu à de nombreux débats. Quelques années plus tard, l’Opéra, ou le Théâtre comme il était courant de le nommer, brûla et il fût alors question de le détruire. Mais l’attachement des Rennais à cette structure particulière avait déjà éclos, et le projet tomba à l’eau. Ainsi, aujourd’hui on admire toujours ce bijou d’architecture, qui est un lieu de culture culminant à Rennes. Une programmation riche tout au long de l’année à découvrir sans tarder.

·        Hôtel de Ville

Le Flâneur parcours incontournables

Maintenant placez-vous de l’autre côté de la place et admirez l’hôtel de ville. La mairie est un monument regroupant l’hôtel de ville, le présidial ainsi que la tour de l’horloge. Elle fût conçue en 1730 par Jacques Gabriel qui était tout de même l’architecte du roi. Cette construction débuta à la suite de l’incendie de 1720 ayant ravagé le centre historique de Rennes.
On y trouve « Le Panthéon rennais », une pièce aménagée dans une aile dans l’Hôtel de ville, où l’on rend hommage aux soldats rennais décédés pour la France.
De plus, à l’occasion des fêtes de fin d’années, les façades du bâtiment s’illuminent à travers des projections animées.

On ne sait pas trop à quel moment vous nous écoutez, mais sachez qu’il n’y a pas d’heure pour aller boire un verre ou prendre un snack au Penny Lane. Un endroit des plus british, un coup de cœur du Flâneur qui n’a pas pu résister aux accents anglais de ce lieu, aussi bien dans les boissons que dans la nourriture. Un pub à l’anglais comme on adore ! Alors on vous laisse le choix. Mais sinon il est déjà temps de se déplacer ! Remontez en direction de la place Sainte-Anne tout en écoutant notre sélection de musiques. On se retrouve dans un peu plus de 5 minutes !

Le Couvent des Jacobins
Le Flâneur parcours incontournables

Le couvent des jacobins désormais rénové – Crédit photo : actu.fr

On espère que la pause musicale vous a plu. Maintenant, vous vous trouvez face au Couvent des Jacobins. Entre modernité et histoire, le Couvent se démarque dans le paysage rennais avec son architecture singulière. La première pierre de cet édifice fut posée le 2 Février 1369 en présence du Duc de Bretagne et les travaux furent financés par des dons des fidèles.
Le choix de rénovation du Couvent est à l’origine d’un projet de construction d’un centre des congrès à Rennes. Afin d’assurer l’élection de ce lieu, des fouilles ont été effectuées pendant 2 ans. Et qu’est-ce qu’on y a trouvé ? Pas moins de 5 cercueils en plombs, ce qui a permis d’effectuer des études sur les rites funéraires bretons.
À la suite de presque 4 ans de travaux, le Couvent est bel est bien devenu le centre des congrès de la métropole rennaise et il est à présent possible d’assister à de nombreux événements au sein de cette enceinte aussi atypique qu’historique.

Maintenant vous pouvez quitter des yeux le Couvent et revenir sur vos pas, en direction de la Rue de la Soif. D’ailleurs, rien ne vous empêche de prendre un verre (encore un oui, on est à Rennes ou pas ?). Mais si votre soif peut attendre, longez la rue Saint Michel, et descendez la place des Lices. Pendant votre parcours, on vous laisse une fois de plus avec de la musique. Ah et au fait ! quand vous prendrez la rue des Portes Mordelaises, (oui oui allez-y c’est un peu étriqué comme endroit, mais n’ayez crainte vous êtes entre de bonnes mains avec nous), si vous ne vous êtes pas arrêté au Penny Lane auparavant, on vous invite à entrer dans Thé au Fourneau. C’est un petit lieu cosy, un salon de thé loin de l’agitation urbaine. Les gâteaux y sont toujours délicieux. Sinon, continuez à avancer et vous vous retrouverez face à un des monuments les plus vieux de la capitale bretonne. Bonne écoute !

Les Portes Mordelaises
Le Flâneur parcours incontournables

Les Portes Mordelaises – Crédit photo : justeacote.com

Vous voilà désormais devant les Portes Mordelaises. C’est en 56 avant Jésus-Christ, que l’on construisit les remparts de la ville de Rennes. Cet édifice dans le pur esprit gallo-romain, était un des 4 lieux d’entrée de la ville de Rennes.
Petite anecdote : savez-vous comment se nommait Rennes auparavant ? C’était Condate en gaulois ! Un nom complètement différent de celui d’aujourd’hui. Mais revenons à nos moutons. Aussi appelées Portes Royales, les portes étaient le lieu où les ducs de Bretagne et les évêques faisaient leur entrée dans la ville. Quoi de plus pratique pour le corps religieux, puisqu’elle donne directement sur la cathédrale Saint-Pierre !

Passez sous les portes Mordelaises et marchez en direction de La Cathédrale Saint-Pierre. On s’y retrouve dans 20 secondes, à peine !

La Cathédrale Saint-Pierre
Le Flâneur parcours incontournables

La cathédrale Saint-Pierre – Crédit photo justeacote.Com

Nous y voilà, la dernière étape de notre parcours des incontournables de Rennes. Après 165 ans de travaux, interrompus à de nombreuses reprises, la Cathédrale Saint-Pierre fût enfin inaugurée le 7 avril 1844. En conséquence de ses diverses étapes de construction, celle-ci dispose d’une architecture classique mais qui s’inspire également du style romain.
On distingue bien évidemment ses deux tours mais en observant un peu plus dans le détail, on peut apercevoir de nombreux écussons sur sa façade. Ceux-ci représentent les armes de diverses personnes telles que le marquis de Beaumanoir de Lavardin, le lieutenant général de Bretagne. On vous invite à rentrer dedans. A l’intérieur, vous y trouverez un orgue datant de 1867 qui fût notamment présenté à l’exposition universelle de Paris la même année, ainsi qu’une copie du tableau de Sainte Marguerite de Pierre Mignard, l’original étant actuellement au Louvre.

 On vous laisse sur notre dernière playlist pendant la visite intérieure de la Cathédrale, en espérant que vous avez passé un bon moment en notre compagnie et appris quelques petits trucs sympas sur Rennes et ses monuments incontournables !

 

 

C.P. & L.L.G. & Roazhon Records