Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais Le Flâneur Rennais

Le Guide pratique des Rennais

quatre-quarts mi amor 1

Quatre-quarts, mi amor

820 312 Le Flâneur Rennais
Après le Kouign Amann, les crêpes, le far et les palets bretons… place au fameux QUATRE QUARTS ! En effet, qu’on le dévore au petit déjeuner, au goûter ou au dessert, c’est un incontournable. Le Flâneur fait le point sur ce gâteau bien connu du grand public mais dont l’origine est souvent ignorée – pourtant quand c’est bon, c’est forcément breton 😉

 

quatre-quarts mi amor 1

 

Le quatre-quarts, d’où ça vient ?

La plupart des gens ne le sait pas, mais le quatre-quarts aussi est d’origine bretonne ! Il tient son nom de ses quatre ingrédients principaux – à savoir la farine, le sucre, le beurre et les œufs – qui sont en quantités égales et représentent chacun un quart (eh oui, mathématiquement ¼ + ¼ + ¼ + ¼ = 1). Depuis, le gâteau pur beurre a colonisé la France et le reste du monde, pour le plus grand bonheur de tous.

La recette du quatre-quarts

Pour cuisiner vous-même un excellent quatre-quarts classique, rien de plus simple avec la recette suivante. Et Kalon digor !

quatre-quarts mi amor 1

N’hésitez pas à le parfumer en ajoutant à la pâte tout ce que vous souhaitez : zestes de citron, rhum, extrait de vanille, fruits confits, abricots, pomme, poire… C’est à vous de décider !

Envie de changement ? On a ce qu’il vous faut :

Ça sort un peu de la tradition bretonne mais ça reste quand même délicieux, on nomme… la GAUFRE quatre quarts :

  • Battre 200g de beurre en crème avec 200g de sucre, puis ajouter 3 jaunes d’œuf, 200g de farine, une pincée de sel et une pincée de vanille en poudre.
  • Battre les blancs en neige et les incorporer à la pâte.
  • Laisser reposer 30 minutes au frigo.
  • Former des petites boulettes et roulez-les dans le mélange farine-sucre, puis cuire dans le gaufrier chauffé et huilé (environ 3 minutes par gaufre).

Enfin, pour faire un marbré, rien de plus simple : après avoir préparé la pâte classique, la séparer en deux et ajouter à l’une des parties le chocolat (ou le café) en mélangeant délicatement. Alterner les couches de pâte en versant dans le moule.

 

M.J.